Tabac et grossesse

Fumer durant la grossesse comporte de multiples risques pour la grossesse elle-même et pour le développement du fœtus.

Quelles sont les conséquences du tabac sur la grossesse elle-même ?

Fumer durant la grossesse comporte un certain nombre de risques

- Le tabac serait responsable d’environ 35 % des grossesses extra-utérines, c’est-à-dire que le fœtus ne s’implante pas au bon endroit.

- Le risque de faire une fausse couche au début de la grossesse est trois fois plus grand.

- Le tabac est une cause d’accouchement prématuré.

 

Quels sont les dangers pour le fœtus ?

Plus on fume, plus la toxicité est importante pour le fœtus. Dans l’utérus, le fœtus reçoit de l’oxygène grâce au sang de sa mère. Par contre, quand elle fume, son sang se charge alors en monoxyde de carbone, gaz particulièrement dangereux. De plus, la nicotine empêche une bonne circulation du sang. Le bébé ne reçoit donc pas assez d’oxygène. D’autres substances chimiques contenues dans la fumée sont également toxiques pour le développement du fœtus, qui peut être retardé. C’est ce qu’on appelle un retard de croissance intra-utérin (petit poids de naissance, petite taille, petit périmètre crânien).

Quels sont les risques si une femme enceinte est exposée à la fumée des autres ?

Le tabagisme passif subi par les femmes enceintes non fumeuses a des conséquences sur l’enfant à naître : les produits chimiques contenus dans la fumée du tabac respirée par la mère passent dans le sang de la mère et dans celui du fœtus. Une femme enceinte doit éviter les endroits enfumés.

 

Peut-on allaiter son enfant quand on fume ?

Il est déconseillé de fumer si on allaite son bébé, car la nicotine passe dans le lait maternel. Allaiter, c’est aussi une occasion d’arrêter de fumer. Le lait maternel reste la meilleure protection du bébé contre les infections. L’allaitement doit donc toujours être favorisé.