Le cannabis et ses dérivés

En plantations

Aussi appelé chanvre indien, est une plante dont le produit actif (tétrahydrocannabinol, dit ‘’thc’’) est utilisé pour ses effets psychotropes sous 2 formes.

Généralement, il se fume mélangé à du tabac (cigarettes de kif, joint, pétard) mais on peut le consommer par voie buccale.

THC : Tétrahydrocannabinol : Le principe actif du cannabis responsable des effets psycho actifs est le THC (delta-9 tétrahydrocannabinol) sa découverte n'a eu lieu qu'en 1964. 
Toutes substances est inscrites sur la liste des stupéfiants dès 0,3% de THC.

Le cannabis est une plante dicotylédone, herbacée (plante non ligneuse dont la partie aérienne meurt après fructification), annuelle, apétale (fleur  sans corolle), adventice (qui n'a pas été semée), le plus souvent dioïque (les  pieds  mâles  sont  distincts  des  pieds  femelles) seuls les plants femelles sont utilisables pour fumer.

 

 

• L'herbe ou Marijuana : 

Ou kif en Afrique du Nord est une substance ayant l'apparence du thé, de couleur vert pâle à vert foncé. C'est un mélange de feuilles et de graines de cannabis séchées. 

• Le haschisch :  
Ou résine est un conglomérat de poudre de feuilles de cannabis et de résine ("shit" ou "merde"). Cela se présente sous forme d'une substance variant de dure à très dure, de couleur vert brun pâle à brun foncé.
La résine de cannabis est souvent coupée avec d’autres produits toxiques :
henné, cirage, paraffine, excréments, mais aussi 400 autres produits chimiques. 

• L'huile de Haschisch : 
Il  s'agit  d'un extrait huileux de haschisch d'une très forte toxicité. Il est de couleur jaune, jaune orangé, marron ou noir. Une de ses consommation : le joint, il peut aussi être mangé en space-cake.
La concentration en THC peut atteindre 10 à 15%. Chaque joint contient 20 mg de THC. Il faut à peu près trois semaines pour les éliminer !

Cannabis effets récherchés

Détente musculaire

Euphorie et disparition des inhibitions

Accroître les sensations 

Conscience accrue de soi 

Perception exacerbée de la musique et de la lumière

Augmentation de la créativité 

Obtenir une sensation d’ivresse "l’ivresse cannabique" 

Augmentation de l’appétit 

Communication entre consommateur

Traitement de la douleur (cancer, sida…) 

Déconnexion légère de la réalité 

Anxiolytique, Somnifère 

Besoin irrépressible de bavarder et de rire.

Antiglaucomateux  - Bronchodilatateur (asthme)

 

 

Cannabis, les effets néfastes sur le corps, selon l'usage

Ivresse (vertige, somnolence)

Augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle

Difficulté de concentration

Augmentation de la créativité

Risque d’accident, effet défavorable sur l’activité psychomotrice impliquée dans la conduite automobile

Sensation de nausée allant même jusqu’à l’évanouissement en cas d’abus

Sécheresse de la gorge et de la bouche

Affaiblissement des facultés

Dilatation des pupilles, conjonctives rougies

Détente musculaire

 

 

 

Cannabis, les effets néfastes sur le psychisme

Accentue l’état d’âme dans lequel on se trouve (gai ou dépressif)

Modification de la perception du temps

Relâchement intellectuel, manque d’entrain

Baisse de la productivité, de la mémorisation (à court terme) et de la concentration, pensée fragmentaire (affaiblissement intellectuel)

Perturbation de la mémoire et ralentissement du temps de réaction

Etats occasionnels et atypiques de désorientation, de confusion, d’angoisse, de panique et de délire

Tendance à une certaine indifférence à l’égard des personnes de l’entourage

(en cas de consommation régulière à haute dose)

Augmentation de la créativité 

Déconnexion de la réalité conduisant à une démobilisation importante 

(investissement professionnels, scolaires)

Cannabis, sur le comportement social

Attentes, parent - enfant (irréaliste ou exigeante)

Conflits dans la famille, désunie ou climat de tension

Initiation précoce à la consommation

Comportement criminel ou antisocial dans la famille

Surprotection   -   Pauvreté 

Manque de reconnaissance  -  Consommation dans le cercle d’amis

Manque de satisfaction dans les rapports avec autrui

Échecs, décrochage scolaire et/ou absentéisme (amenant une non - fierté de soi)

Pression de performance élevée   -   Publicité incitative

Milieu exerçant des pressions   -   Conditions de travail difficile

Grande accessibilité    -    Nombreuses occasions de consommer 

Cannabis, effets néfastes sur l’individu

Faible estime de soi    -   Repli sur soi 

Isolement,  solitude   -   Lacune au niveau de la communication

Peu de résistance au stress et à l’angoisse    -   Manque de motivation

Difficulté à gérer ses émotions   -  Ennui, vide intérieur

Centré sur son propre univers   -  Manque d’adhésion aux valeurs sociales

S’adapte mal au moule de la société   -  Traumatisme subit pendant l’enfance

Dépression, problème de santé mentale

Maladie ou handicap physique   -  Ambivalence

Difficulté d’affirmation   -  Attitude de rébellion 

Souffrance psychologique   -  Attitudes rebelles

Le BAD TRIP  très dangereux, risque d'arriver 

A un débutant ayant trop consommé

A un débutant fragile psychologiquement

Lors d’une consommation abusive ou trop régulière

Lors d’une polyconsommation (mélange de drogues – mélange cannabis et alcool)

De la peur de ne pas savoir gérer son trip

ça donne quoi ?

Anxiété, dépression, repli sur soi même    -  Vomissement, mal de tête aigu

Sentiment d’être étrange et même étranger   -  Sentiment de paranoïa    -  Evanouissement

Bref, le monde est épouvantable et la soirée aussi…

Qui fume un premier joint a une chance sur dix de devenir utilisateur occasionnel

 

Si vous vous reconnaissez dans les énumérations écrites en italiques gras,

il est fortement conseillé de ne pas fumer