Les hallucinogènes

LSD

Les  Hallucinogènes sont des  substances  naturelles (mescaline, psilocybine) ou fabriquées en laboratoire (LSD ou buvard, se présente sous la forme d’un buvard, de ‘’micropointes’’(petites  pilules  de  couleur qui ont été imprégnées d’acide. 

L’acide (LSD ou diéthylamide d’acide lysergique)

Ses origines : Le LSD a été synthétisé par un chimiste à partir d’un champignon de l’ergot  de seigle (LSD  =  lyser  Saur  Diethilamid  n° 25  = diéthylamide de l’acide lysergique).

Il se présente sous la forme de liquide, de micro-pointes, pilules, cristaux ou sels solubles dans l’eau.

On peut en imprégner des buvards, papiers décorés de motifs variés pour inciter à la consommation.

Le  LSD  est  un  hallucinogène  puissant

Il entraîne des modifications sensorielles intenses. Les effets sont variables en fonction de l’individu et notamment de sa corpulence;

Il y a une différence entre les sexes;  les femmes sont plus vulnérables car elles sont plus petites.

Tous les produits sont différents et la teneur en substance psychoactive n’est jamais la même.

Il provoque : des hallucinations, des fous rires incontrôlables, des délires, Tachycardie, Nausées, sueurs, maux de tête.

 La redescente peut-être très désagréable

 

LA MESCALINE : 

Substance extraite d’un cactus mexicain, le peyote.

 

Elle peut être fumée ou ingérée. 

 

Ses effets hallucinogènes sont proches de ceux du LSD. L’usage répété entraîne des modifications de l’humeur.

 

PSILOCYBINE/CHAMPIGNONS :

La psilocybine est un hallucinogène naturel qu'on trouve dans certaines espèces de champignons.

Les hallucinogènes modifient la perception de sorte qu'on peut voir, entendre ou ressentir des choses qui n'existent pas.

Elle se vend dans la rue sous forme de champignons  entiers  séchés  ou de poudre brune. On  fabrique parfois illégalement la  composante active en laboratoire pour la vendre dans la rue sous forme de poudre blanche, de comprimés ou de capsules.

On  peut manger les  champignons  crus ou cuits. On peut les faire tremper dans l'eau chaude pour préparer un thé aux champignons ou les mélanger à un jus de fruit pour préparer un fungus delight (boisson aux champignons). Moins souvent, on les prise (renifle) ou on les injecte.

Autres noms : champignons magiques, champignons, shrooms, shrum,  shrums,  mush, mushies, fungus, fungus delight.

 

Effets à court terme

L'usage de la psilocybine peut mener une personne à éprouver de l'anxiété ou des crises de panique.

Les consommateurs peuvent avoir des hallucinations et perdre le contact avec la réalité.

La psilocybine déforme les perceptions visuelles.

Certaines personnes pensent qu'elles «voient» la musique ou «entendent» les couleurs.

La consommation de psilocybine à court terme peut produire beaucoup d'autres effets, notamment :

• des étourdissements;

• une dilatation des pupilles (ce qui cause une vision floue);

• des nausées et des vomissements;

• un assèchement des muqueuses buccales;

• des engourdissements, particulièrement du visage (paresthésie);

• des réflexes exagérés;

• de la transpiration et une augmentation de la température suivies de frissons et de tremblements;

• un affaiblissement de des tremblements musculaires;

• une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque.

Le sujet pourrait également éprouver :

• de la paranoïa; 

• de la confusion et de la désorientation;

 • une forte agitation;

• une perte de coordination; 

• des incontinences urinaires;

  • des convulsions.

Lorsque  disparaissent  les  effets  des  champignons,  le  sujet  pourrait  se  sentir très fatigué,  déprimé et léthargique durant quelques jours.

 

Effets à long terme

Les  effets  à  long  terme  de  la  consommation de  la  psilocybine n'ont pas encore été étudiés. Certaines personnes ont connu une psychose prolongée qui  ressemble à  la  schizophrénie  paranoïde.  La psychose est une perte de contact avec la réalité. C'est un trouble mental qui affecte la personnalité.