Historique de l'association

de la Croix d’Or à Alcool Assistance

1910.  Quatre jeunes prêtres abstinents totaux, Les abbés Blanc, Turpault, Pasdeloup et Santrot,  décident d’engager une action de promotion de l’abstinence.

1913.  Le Docteur Legrain  et l’instituteur E. Philippe participent activement au développement du Mouvement qui prendra le nom de La Croix d’Or.

1954.  Assemblée «constituante» : le mouvement adopte le statut d'association (loi 1901) et nomme un bureau national.  Les années suivantes, le développement du mouvement  s'effectue  via  la  création de délégations départementales nombreuses dans toute la France.

1966.  L'association est reconnue d'utilité publique.

1972.  L'assemblée générale décide la déconfessionnalisation de l'association. L'aumônerie disparaît.

1992.  L'association revoit sa documentation et modifie son discours : le concept de «prévention et guérison de l'alcoolisme » est abandonné au profit de « l'aide et l'accompagnement des personnes en difficulté avec l'alcool »

1995. 15 médecins alcoologues  et généralistes et l'association s’engagent pour une communication et un partage de connaissances réciproques autour des compétences respectives pour un travail commun au bénéfice des personnes en souffrance. L'association devient membre de la Société Française d’Alcoologie

1998.  La Croix d'Or Française devient Alcool Assistance La Croix d'Or.

1998/2000.  L'association entreprend une réflexion sur ses objectifs, l'adéquation de son action, de ses compétences  et  de  la  qualité  de  sa communication interne et externe, au travers notamment de la constitution d'un Comité d'Experts et une collaboration suivie avec l'Université de Rennes 2.  L’association devient membre du Réseau national « Alcoologie Plurielle ».

2004. Le congrès de Douai marquera le début de la collaboration de l’association avec le Docteur Maurice TITRAN, spécialiste du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale.  Alcool Assistance est alors le premier mouvement d’entraide à s’engager dans une campagne nationale permanente de sensibilisation auprès des futures mamans et des professionnels de la périnatalité.

2006.  L’association participe activement aux Etats Généraux de l’Alcool qui sont organisés dans chaque région.

2007. Implantation dans 3 nouveaux départements d’Outremer : Martinique, Guadeloupe et Guyane. 1er congrès Outremer à Fort de France avec plus de 900 bénévoles venus de toutes les régions de France.

2008. Professionnalisation des interventions en entreprise avec la création d’un pôle de prévention des risques liés aux conduites addictives en milieu professionnel. Ce pôle prendra en 2014 la dénomination d’ALASSCA Conseil. ALASSCA est l’acronyme d’Agir pour La Santé et La Sécurité face au Conduites Addictives. Ce pôle agit aux côté des entreprises pour la promotion de la santé et de la sécurité au travail, encourage à adopter des comportements adaptés et vise responsabilisation de chacun.

2009. La fédération adopte la devise « Soyons acteur de notre santé »

2011. Alcool Assistance développe l’approche systémique familiale au sein du mouvement pour avoir une dimension plus globale de l’accompagnement.

2013. La fédération s’ouvre à l’Education Thérapeutique du Patient. Objectif : encourager les personnes à trouver et développer leurs propres ressources, à prendre leurs décisions afin de retrouver ou de maintenir une bonne santé physique, psychique et sociale.

2013. Validation des nouveaux statuts. L’association nationale devient la Fédération Alcool Assistance.

2016. Lancement d’une grande concertation nationale auprès de l’ensemble des parties prenantes afin de réaliser le projet associatif de la fédération.

2017. Validation du projet associatif « cap 2020 » en assemblée générale autour d’une vision, de missions et de valeurs communes. Par ce projet associatif, la fédération s’ouvre clairement à l’ensemble des conduites addictives et développe des stratégies pour s’adapter aux nouvelles approches en addictologie, notamment la réduction des risques et des dommages.

2019. Dans le cadre du projet associatif, une concertation nationale est lancée pour une nouvelle appellation de la fédération plus en adéquation avec son temps.

.