Femmes

Groupes de paroles Femmes malades 


Uniquement réservés aux femmes malades alcooliques : moins de gêne, plus de compréhension entre celles qui se ressemblent. Permettre aux femmes malades de s’exprimer entre-elles, sans tabou, en toute liberté et sans crainte d’être jugés ou incomprises par certains hommes.

Pendant de nombreuses années, la part des femmes dans les groupes de «paroles mixtes » ne représentait que 30% pour 70% d’hommes.
Dans cette mixité, les femmes avaient de grandes difficultés à exprimer leur mal-être, leur histoire, leur vécu et en arrivaient à ne plus fréquenter les groupes de paroles. 

Ces dernières années, à l’initiative de femmes devenues abstinentes d’Alcool Assistance, qui souhaitaient se sentir bien entre-elles,  se sont créés des groupes spécifiques  grâce auxquels elles ont pu sortir de leur isolement et de leur exception (92 % des femmes s’alcoolisent en cachette). 

Un accueil au féminin, un nouveau regard 

Le  « Nouveau Regard » qu’on leur a porté, la similitude des expériences, même si elles sont souvent diverses, l’écoute plus affective et sensible,   ont permis de développer ces lieux d’accueil au féminin dans de nombreux  départements, offrant des espaces d’échanges  à celles qui se ressemblent et donc se comprennent. 

Ces groupes proposent des objectifs communs : 

•   Sortir du déni, de la honte, de la culpabilité et de l’isolement. 
•  Comprendre et accepter sa maladie. Ce qui permet une prise de conscience plus rapide et une décision de soin déterminée. 

Au-delà de la période des soins, les groupes Femmes accompagnent les femmes soignées, dans le parcours de la réappropriation de leur vie de femme, de mère, d’épouse, de salariée, par le renforcement de l’estime d’elles-mêmes et la valorisation de leurs objectifs de vie.

Apprendre à reprendre sa véritable place de femme

“Alcool Assistance femmes” accueille dans ses groupes, des femmes qui ont connu la dépendance, les femmes qui sont à la recherche de l’abstinence et celles qui  doutent ou s’interrogent  par  rapport à leur propre consommation d’alcool.