Ecstasy

L’ecstasy est un produit de synthèse recherché pour ses effets stimulants, particulièrement dans les milieux festifs.

L'ecstasy se présente généralement sous la forme de comprimés  de couleur  et  de  forme  variée,  ornés d'un motif ou d'un logo qui

change régulièrement. Le contenu d'un comprimé présenté comme étant de l'ecstasy est souvent incertain :  neuf fois sur dix lors des analyses toxicologiques,  les comprimés contiennent bien des molécules amphétaminiques (de la MDMA dans 85 % des cas), mais on trouve aussi de la caféine, des médicaments, des sucres et liants divers. Sept pour cent des comprimés vendus comme ecstasy ne contiennent en réalité pas de MDMA.

Lorsqu'un comprimé contient de la MDMA, la quantité effective peut aller de quelques milligrammes à plus de 150 milligrammes, ce qui  fait varier les effets dans la même proportion et rend plus difficile l'évaluation du risque.

 

EFFETS ET RISQUES

Après une période de «flottement», s’installe une certaine euphorie, une sensation de bien-être et «d’empathie». Ces effets sont ressentis 30 à 60 minutes après l’ingestion. Parfois, au contraire, survient une  sensation  d'angoisse, une incapacité totale à communiquer. En général, les effets durent entre quatre et six heures avant "la descente", qui s'apparente à une forme de dépression plus ou moins intense.

La consommation de MDMA peut entraîner des nausées, des sueurs, des maux de tête. Surtout, elle peut provoquer  une  déshydratation  de  l'organisme et une élévation de sa température (hyperthermie), d'autant  plus forte  que  le  consommateur se trouve dans une ambiance surchauffée et fait un effort physique important, comme souvent lors de fêtes ou de raves.

Des  troubles neuropsychiatriques  (angoisse, hallucinations),  des troubles digestifs et des pertes de connaissance ont été décrits.  Des accidents graves ont été reliés à la consommation d'ecstasy : décès par hyperthermie,  arythmies cardiaques.  Plus  généralement  les  troubles  du rythme cardiaque ne sont pas rares.

Une consommation régulière entraîne avec le temps un amaigrissement et, parfois, une irritabilité. L'ecstasy peut provoquer une forme de dépendance psychique. Des dépressions graves,  nécessitant un traitement médical, peuvent survenir en cas d'usage intense.

Enfin, des études scientifiques ont établi que des lésions de cellules nerveuses sont possibles à la suite de consommations de MDMA. On ne sait pas à ce jour si elles sont réversibles. Elles pourraient entraîner des maladies dégénératives ou être responsables de dépressions.