Alcool & grossesse

Savez-vous que le fœtus présentera un taux  d'alcoolémie identique à celui de sa maman... Auriez-vous l'idée de donner à un bébé, dès sa naissance, un biberon contenant une dose de boisson alcoolisée...


S.A.F : SYNDROME  D'ALCOOLISATION  FŒTALE ou Séquelles de l'embryofoetopathie alcoolique 

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) constitue la conséquence la plus grave de l’exposition prénatale à l’alcool et concernerait de 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles.

L’ensemble  des conséquences de cette alcoolisation,  qu’elles  soient physiques : malformations, retard de croissance ou neurologiques : troubles du comportement, est  médicalement  appelé  S.A.F : Syndrome d’Alcoolisation Fœtale.

 

Consommation d’alcool  et  grossesse

L’alcool est transmis directement au  bébé  par le  circuit  sanguin.   La  consommation   d’alcool pendant  la  grossesse  peut  provoquer  le SAF,  une  maladie grave  qui  peut  porter  atteinte  à  l’enfant pendant toute sa vie.
Le SAF  est  un  handicap  permanent causé par l’exposition de l’embryon et du fœtus a  l’alcool  pendant  la  grossesse, il se caractérise par : un ensemble d'anomalies faciales et physiques spécifiques.

 

L'alcool puissant tératogène  
                       -    molécule petite CH3 - CH2 OH
                       -   traverse le placenta
                       -   gradient de concentration chez l'embryon et le fœtus  
                       -   gagne en priorité le cerveau (théorie de la dispersibilité des flux)  
                    -  C'est le seul tératogène qui peut à la fois causer la mort (fausses-couches, mortinaissance, décès périnatal), des malformations, des RCIU (Retards de Croissance Intra-Utérin), des troubles du développement et des apprentissages.


Malformation des organes internes
- cœur, reins, diaphragme, organes génitaux.
- Autres parties du corps : (palais, articulations, doigts et ongles...) 

 

Sur le cerveau : action majeure
- déficience intellectuelle
Le QI des enfants atteints du SAF varie de 15 à 115 avec une moyenne de 67

 

Dysfonctionnement du système nerveux central  
- Des retards de développement généralisés (marche, parole, propreté, mastication et déglutition)
des problèmes d'apprentissage
 - un jugement déficient
- une hypersensibilité sensorielle (sons, lumière, goût)
- des déficits de l'attention etc. ... 

 

https://www.alcoolassistance.net/images/pages-LA-MALADIE/formation-organes-foetus.jpg

Alcoolisation fœtale


On ne connait pas la dose d'alcool en deça de laquelle il n'y a aucun risque pour le bébé. On est certain que l'alcool n'est pas utile pour son développement.

 

Des idées reçues qui  persistent 

27% des Français pensent qu’il est conseillé de boire un petit verre de vin de temps en temps pendant la grossesse et 25% qu’il est conseillé de boire un peu de bière pendant la période d’allaitement.

De plus, 46% pensent que boire un verre de vin ou de bière est moins dangereux qu’un verre d’alcool fort. 



Comment  prévenir  le  SAF ?

Si vous songez à devenir enceinte, il est préférable que  vous  arrêtiez  de boire  dès  maintenant.  Vous  serez  alors  certaine  de  prévenir le SAF chez votre bébé. 

Si vous êtes déjà enceinte, il est préférable que vous cessiez tout à fait de consommer de l’alcool.

 

Pour en savoir plus,