Landes : une ancienne alcoolique témoigne

Mardi 2 avril 2019

Santé publique France a lancé sa campagne de sensibilisation mardi 26 mars. Selon l'agence sanitaire, près d'un Français sur quatre boit trop d'alcool. Nicole Lafitte est présidente de l'association Alcool Assistance dans les Landes. Ancienne alcoolique, elle témoigne.

Landes : une ancienne alcoolique témoigne

Près d'un quart des Français, soit environ 10,5 millions d'adultes, boivent trop d'alcool. C'est le constat dressé par Santé publique France qui lance sa nouvelle campagne de sensibilisation mardi 26 mars. Son message : "pour votre santé, c'est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours." L'alcool constitue une des principales causes de mortalité évitable : chaque année, 41000 morts lui sont attribués.

- 19,2% des Français déclarent avoir bu plus de 2 verres d'alcool en une journée au moins une fois au cours de la semaine.

- 9,7% des Français déclarent avoir bu plus de 10 verres d'alcool au cours des 7 derniers jours.

- 7,9% des Français déclarent avoir consommé de l'alcool plus de 5 jours sur 7.

 

"J'ai commencé à boire pour faire la fête - Nicole Lafitte, ancienne alcoolique".

Contrairement aux idées reçues, les risques pour la santé d'une consommation d'alcool existent dès le premier verre quotidien, selon l'agence de santé. Et tomber dans l'alcoolisme peut se faire très rapidement. Nicole Lafitte est présidente de l'association Alcool Assistance. Ancienne alcoolique, elle témoigne de la vitesse à laquelle elle est devenue accro : "J'ai commencé à boire avec mon mari à l'âge de 18 ans, juste le week-end, pour faire la fête. Mais rapidement, j'ai commencé à boire en semaine, le soir puis le midi."

Je cachais même des bouteilles dans ma voiture - Nicole Lafitte.

A 20 ans, Nicole Lafitte n'arrive plus à arrêter de boire. Tous les matins, elle boit un verre de Whisky au réveil, avec son café, et part alcoolisée au travail. "Je cachais même des bouteilles dans ma voiture, au cas où", glisse la Landaise de 64 ans. Petit à petit, elle perd son mari, puis ses proches. "Un jour j'ai fais un malaise au travail, devant tous mes collègues. J'ai eu tellement honte que j'ai décidé de me faire aider pour arrêter de boire."

Aujourd'hui, Nicole Lafitte réalise la vitesse à laquelle elle est devenue alcoolique : "Au début on se dit qu'on boit un verre, puis deux, puis trois, puis quatre... et après on tombe dans l'engrenage." La Landaise de Saint-Pierre-du-Mont conseille de rester vigilant et de contacter une association pour parler de sa consommation d'alcool.

- Association Alcool Assistance, 314 allée des Esquirôts, 40280 Saint-Pierre-du-Mont, 06.88.75.62.27

Par Lou Bourdy, France Bleu Gascogne