LES FAUSSES IDEES SUR L'ALCOOL 


L'alcool hydrate
Pas vraiment.  Passé le premier effet de satisfaction, l'alcool au contraire déshydrate, notamment en faisant uriner davantage. C'est d'ailleurs cette  déshydratation  qui  provoque l'effet ”gueule de bois” après excès.



L'alcool réchauffe 
La sensation de chaleur est due à la dilatation des vaisseaux sous la peau. En réalité, la température du corps s'abaisse d'un demi degré par fraction de 50 g d'alcool absorbé.  La sensation de chaleur peut donc masquer un abaissement de température et entraîner des problèmes graves par temps froid
.

  


L'alcool donne des forces

 Non,  l'alcool  provoque  dans  un  premier  temps  une  sensation  d'euphorie  qui donne  une  sensation  de  force. L'épuisement à l'effort est au contraire très rapide, voire dangereux.

  


Prendre de l'aspirine avant de consommer de l'alcool éviterait le mal de tête du lendemain

Selon les dernières recherches, l'aspirine interfère avec l'enzyme responsable de l'élimination de l'alcool qui est présente dans le foie.

Donc, une combinaison alcool-aspirine provoquerait plutôt un effet contraire à celui escompté !
       

       
                




L'alcool donne de meilleurs réflexes

Absolument pas. Dès les premières prises d'alcool, les capacités de réaction sont altérées.
Avec une alcoolémie de 0,80 g/l la distance de freinage d'un véhicule roulant à 100 km/h  est  augmentée de 14 mètres. De plus,  l'inadaptation des gestes et les troubles de la  vision  peuvent être source d'accidents graves.   

      
                     
 
l'exercice accélère l'élimination de l'alcool
Non, ni le froid, ni l'effort n'accélèrent l'élimination de l'alcool.  
Par La transpiration et l'urine on élimine au total 5% de son taux d'alcoolémie... 
En revanche, l'élimination varie fortement selon les individus
.

Boire de l'huile avant de consommer de l'alcool réduirait sa vitesse de passage dans le sang
Sachant que l'alcool est soluble dans l'huile ( liposoluble ) et que la principale caractéristique  d'une  substance  liposoluble  est  de  traverser  facilement  la muqueuse gastrique pour pénétrer le sang...  On comprend facilement que ce mythe a probablement été inventé par un producteur d'huile ! 
   

Dilué dans l'eau, l'alcool est moins toxique
Mélanger de l'alcool à de l'eau peut en modifier le goût et en faciliter l'ingestion, mais ne change pas la quantité d'alcool absorbée
.  



L'alcool ne fait pas grossir
L'alcool apporte 7 calories par gramme. 
Il y a environ 100 calories dans un verre de vin. 
De  plus,  il  s'agit  de  calories favorisant le stockage de “mauvaises graisses
”.     
           



les hommes supportent mieux l'alcool que les femmes
C'est en partie vrai, mais il faut nuancer. Pour une même quantité  d'alcool, l'alcoolémie varie selon  les individus, quel que soit leur sexe. Plusieurs facteurs interviennent dont l'accoutumance, la vitesse d'élimination du foie,  le poids, la  prise de médicaments, l'absorption d'aliments,... Hommes ou femmes, l'imprégnation alcoolique est une réaction personnelle, mais qui, dans tous les cas, influence le comportement.



L'alcool stimule et rend plus puissant sexuellement, études :
Dans l'étude A, un  premier  groupe reçoit une boisson alcoolisée, mais on l'annonce comme étant non-alcoolisée. Devant un film érotique, leur excitation (mesure  du  rythme cardiaque,  érection,  etc.) est faible par rapport à celle du groupe témoin. Un autre  groupe reçoit une boisson non alcoolisée, mais on l'annonce comme étant alcoolisée. Devant le film, leur excitation (mesure du  rythme  cardiaque,  érection,  etc.) est plus importante que celle du groupe témoin.
Dans l'étude B,  deux groupes voient un film érotique. L'un  croit  boire  une  boisson alcoolisée, l'autre  une  boisson  non-alcoolisée. En réalité, la moitié de chaque groupe a reçu une boisson alcoolisée. 

  

   

L'excitation sexuelle est plus importante chez ceux qui pensent, à tort ou à raison, avoir bu de l'alcool. La conclusion qui s'impose face à ces résultats est que les vertus aphrodisiaques de l'alcool se situent au niveau de l'imagination. C'est donc le mythe alcool et non l'alcool lui-même qui stimulerait la sexualité sur le plan du désir.

    

Manger après avoir consommé de l'alcool réduirait sa vitesse de passage dans le sang
Si  nous  consommons  de  l'alcool  sans  avoir mangé, notre estomac est  vide et  l'alcool  passe directement à l'intestin grêle, puis  au  sang  et  au  cerveau.   L'assimilation est sans obstacle et l'alcool nous monte tout de suite à la tête.  Voilà qui explique ses effets rapides à jeun.
Si nous mangeons après avoir bu, cela ne change rien. L'alcool est  déjà  dans  notre  appareil  circulatoire  et il est trop tard. Par contre,   si  nous  prenons  un  verre  au  cours  d'un bon repas, le processus d'assimilation n'est plus tout à fait le même.

La nourriture dans l'estomac absorbe une certaine quantité d'alcool. Tant que la nourriture n'est pas complètement digérée et retarde le passage de la nourriture et de l'alcool dans l'intestin. Le processus d'assimilation est donc plus long et l'alcool arrive à notre sang plus lentement. Mais au bout du compte, à jeûn ou pas, le foie aura du fait le même travail de détoxication.


La consommation de vin à des effets bénéfiques sur le cœur 
Le vin n'a d'effet bénéfique sur le cœur que s'il est consommé modérément.
Au delà,  il n'exerce plus aucun effet protecteur. 
De plus,  cette protection n'a été observée que pour les hommes ayant atteint la quarantaine et les femmes ménopausées (Alors qu'augmentent les risques cardiovasculaires).